Soria Propolis Sirop Pour La Toux 17 Herbes 200ml CNK 2458370

€ 9,45
€ 6,62

 ✚

6,62

Composition: mélasse; extrait fluide 8,5 %: plantain, propolis, guimauve, droséra, échinacée, eucalyptus, réglisse, cassis, sauge, sureau, thym, bouillon blanc, lichen d'Islande, aunée, primevère, romarin; miel de montagne; acide ascorbique ; sorbate de potassium; huile essentielle de thym; huile essentielle d'anis

Propriétés: antitussif, expectorant, augmente la résistance, antiseptique, anti-inflammatoire, adoucissant, antiallergique.

Plantago lanceolata. Le plantain lancéolé est une plante qui soulage les affections respiratoires. Sa substance principale est l'aucubine, un irridoïde avec une action puissante. L'aucubine se présente sous deux formes: l'aucubine libre et l'aucubigénine, responsable de l'effet antibiotique et provenant de la plante fraîche. C'est pour cette raison que Soria utilise le fytofresh, la suspension intégrale de la plante fraîche. L'aucubine est le réactif chimique central (RCC).

Le spectre anti-allergique de l'aucubine est large et convient donc pour le traitement de toutes les allergies. Le plantain est indiqué en cas de toux, bronchite ou sinusite allergique. L'aucubine empêche la dégranulation du mastocyte et évite une poussée allergique. La plantamajoside est une substance immunostimulante étant un phénylpropanoïde qui ressemble à l'echinacoside de l' Echinacea ayant la même activité. Le plantain est antibiotique et est utilisé de manière interne et externe pour la guérison des plaies. La bronchite se caractérise par des petites lésions occasionnées par des bactéries qui prolifèrent dans la trachée. Les mucilages du plantain forment une couche protectrice sur les muqueuses.

Un des ingrédients principaux du sirop est la propolis, l'antibiotique des abeilles. La Propolis est une résine que les abeilles collectent dans les bourgeons des plantes et des arbres, surtout du peuplier noir et du saule blanc. Les abeilles mélangent cette substance avec leur salive et en font une pâte antiseptique avec laquelle ils désinfectent les rayons de la ruche et qui est utilisée pour colmater des fissures.

Les substances actives de la propolis sont le galangine, la pinocembrine et l'acide benzoïque. La propolis est antibactérienne, antimycotique et antivirale et augmente l'immunité en stimulant e.a. la phagocytose. Les propriétés cicatrisantes et calmantes de la propolis protègent les voies respiratoires sensibles et sont bénéfiques pour la gorge.

Althaea officinalis. La guimauve est une des plantes des plus riches en mucilages. Les polysaccharides sont bien connus et appréciés. Les mucilages forment une couche protectrice sur les muqueuses, diminuent l'intensité du stimulus et réduisent l'inflammation. Les mucilages sont des anti-inflammatoires directes et diminuent la rougeur, la chaleur, la douleur et le gonflement dans les bronches, la gorge, l'estomac et les intestins. Les mucilages modifient la consistance du mucus et augmentent le taux de liquide: les bactéries se déplaisent, le mucus épaix se fluidifie, l'évacuation et l'expectoration devient plus facile. Les mucilages comme l'arabinogalactane sont immunostimulants. On remarque une amélioration considérable de la phagocytose après la prise d'extrait de racine de guimauve.

Drosera rotundifolia. Le RCC du droséra, une petite plante des régions marécageuses, est la plumbagine. C'est un naphtoquinone et un dérivé de la juglone, comme on la trouve dans le noyer. La plumbagine possède un effet spasmolytique puissant, ce qu'on peut conclure de nombreuses études. L'effet antispasmodique donne à la plante une réputation d'antitussif puissant.

L'effet anti-inflammatoire grâce à l'inhibition de la synthèse de la prostaglandine II, est utile en cas d'infection des voies respiratoires supérieures. L'activité antibactérienne avec un effet contre différents micro-organismes comme le Bordetela tussis, le Staphylocoque citreus et aureus, la Salmonelle et la Klebsiella et l'effet cytostatique en cas de fibrosarcomes et leucémie à été prouvé dans des études en double aveugle.

Echinacea angustifolia. L'Echinacée n'est pas seulement immunostimulante. Ses substances sont aussi antibiotiques, antibactériennes, antivirales, fongicides et anti-inflammatoires.

Les alkylamides sont les substances principales de l'échinacée. Ce sont des polyines, des chaînes aliphatiques à triple liaison. Elles stimulent l'immunité et tuent les micro-organismes. Elles sont présentes dans toutes les espèces d'Echinacée. Au deuxième plan on retrouve les acides caféiques, e.a. l'échinacoside avec une action immunostimulante et antibiotique puissante ! L'huile essentielle contient une grande diversité de substances avec l'échinolon comme RCC. Il s'agit de dérivés d'acide palmitique et linoléique du type dodecadièn et pentadecadièn. Les substances forment une synergie puissante. Les fractions des polysaccharides sont le quatrième groupe. Les arabinogalactanes stimulent la production des lymphokines. L'Echinacée stimule la phagocytose. et a des propriétés antitumorales, antibactériennes et antivirales. L'effet anti-influenza est également important. Une étude placebo-controlée a démontré une guérison plus rapide de la grippe. la plante a aussi une action antioedémateuse prononcée (testé en double aveugle!)

Eucalyptus globulus. L'huile essentielle de l'eucalyptus est la mieux connue. Le RCC est le 1,8-cinéol ou l'eucalyptol. L'action du complexe eucalyptol est antiseptique et le 1,8-cinéol agit de manière antibiotique sur de nombreuses bactéries. C'est un expectorant et un mucolytique qui agit contre la toux en apaisant le stimulus de la toux réflective provoquée par des glaires épaisses. Le complexe possède une activité balsamique et anti-inflammatoire et adoucit les bronches infectées en déployant une couche protectrice sur les muqueuses. Les complexes phénoliques comme les tanins et les flavonoïdes sont spasmolytiques et facilitent la respiration. Les stilbènes et les triterpènes possèdent des propriétés anti-inflammatoires grâce à l'effet inhibiteur sur la synthèse de prostaglandine II.

Glycyrrhiza glabra. Les substances de la racine de la réglisse peuvent être divisées en deux groupes: celui des saponines avec comme RCC la glycyrrhizine et celui des flavonoïdes avec la liquiritine comme RCC. Les deux substances soutiennent leur action et sont anti-inflammatoires.

D'autres substances sont les chalcones et une huile essentielle avec de l'anéthol, estragol et eugénol! La réglisse possède des propriétés anti-inflammatoires, expectorantes, anti-ulcérogènes (cfr. l'efficacité de la réglisse sur les ulcères gastro-intestinaux) et antibiotiques. De nombreux micro-organismes sont sensibles, dont le Staphylococcus aureus, Bacillus subtillis, Saccharomyces cerevisiae, Candida utilis, Mucro pusillus, Aspergillus niger, Escherichia coli, Pseudomonas aeruginosa, Mycobacterium smegmatis, Salmonella gallinarum, Candida albicans, Streptococcus mutans, Klebsiella pneumoniae, Pichia nakazawae et Rhizopus formosaensis. L'effet antiviral est incontestable. Différents virus DNA et RNA y sont sensibles: les virus Vaccinia, l'Herpes simplex (type1), le virus Newcastle, le virus stomatite, le virus Polio-type 1, l'Influenza type A et B, le virus Varicella-zoster et les virus HIV. Des études cliniques démontrent que la réglisse augmente fortement le taux d'interféron et l'activité des cellules K (natural killer). En Chine on a récemment pu éviter que le virus SARS se répande à l'aide d'extraits de réglisse. Finalement la réglisse a égalment une action antihistaminique: la glycyrrhizine diminue la libération d'histamine des mastocytes.

Le Ribes nigrum (Cassis) et ses flavonoïdes ont une action stimulante importante sur les glandes surrénales et la production de substances corticoïdes. Ces substances ont des propriétés anti-allergiques, anti-inflammatoires et antalgiques et sont interviennent dans les processus inflammatoires. Les flavonoïdes ont une action vitamine P, grâce aux anthocyanes dans la pelure. La plante est un excellent remède contre les bronchites et les sinusites.

Le Salvia officinalis (Sauge) est une plante avec une action multiple. Généralement le thuyon est indiqué comme RCC. La sauge a une grande affinité pour la gorge et tue certaines bactéries qui peuvent causer des pharyngites ainsi que les streptocoques béta-hémolytiques. La plante est également mucolytique et élimine l'excès de mucus qui déchaînent le réflexe de la toux. La sauge est aussi anti-inflammatoire et combat les 4 symptômes de la pharyngite: rougeur, le gonflement (gorge rouge et gonflée, difficulté d'avaler), la douleur et la chaleur. La sauge stimule le système endocrinien et immunitaire.

Sambucus nigra. L'extrait de sureau contient les 4 parties de la plante avec une action médicinale: les baies, les feuilles, l'écorce et les fleurs. Les hétérosides cyanogénétiques forment le RCC. Ils sont antitussifs, fébrifuges, sudorifiques, diurétiques et améliorent la respiration. Ce qui est idéal pour les pathologies hivernales! Les baies contiennent des anthocyanes, des flavonoïdes, des mucilages, de la pectine et des acides végétaux qui combinent une action antitussive à une action vitamine P. Les feuilles et l'écorce sont une source de lectines. Ces substances sont antivirales et actives contre les virus des refroidissements et de la grippe: le Rhinovirus et l'influenza virus.

L'extrait liquide de Thymus vulgaris, Thym rouge C.T. thymol, possède une activité antiseptique envers les bactéries, les virus, les mycoses et les parasites. Le Thym possède un effet stimulant sur le système nerveux central et le système immunitaire. Les substances aromatiques du thym sont accompagnées par le carvacrol et le 4-terpinéol dans le complex thymol. Les précurseurs p-cymène et gamma terpinène associé au camphre, bornéol, limonène, linalol, mycène, bêta pinène et sabinène attribuent des propriétés anti-inflammatoires à la plante.

Verbascum thapsiforme. Le bouillon blanc contient de l'aucubine, un irridoïde aux effets antibiotiques et anti-allergiques. L'aucubine est présent dans le bouillon blanc, le plantain, la véronique officinale et l'euphraise. L'activité se manifeste principalement au niveau des voies respiratoires, les sinus et la gorge bien que la plante est aussi utile en cas d'allergies et d'infections générales.

D'autre part il y a aussi les verbascosaponines qui sont des mucolytiques du genre des primulasaponines, et qui sont également diurétiques et anti-inflammatoires. Les saponines ont une ressemblance structurelle chimique à la cortisone et possèdent les mêmes propriétés: anti-allergiques, anti-inflammatoires et antalgiques. Les glucides sont des mucilages qui soutiennent l'effet des saponines. Ils diminuent les réflexes de la toux et adoucissent les symptômes de l'inflammation.

Cetraria islandica (Lichen d'Islande). La mousse d'Islande est une plante qui contient des mucilages. Le taux élevé des glucides qu'elle contient consiste en polysaccharides comme la lichénine, un copolymère linéaire de la glucopyranose-beta-D avec un degré de polymérisation de 60 à 200. Cette lichénine ou lichénane se dissout uniquement dans de l'eau chaude, ce qui est important pour l'extraction. La lichénine est le RCC et forme un complexe avec les autres polysaccharides, les acides aromatiques et les aliphatiques. Ce complexe diminue fortement les réflexes de la toux et possède une activité mucolytique puissante. La lichénine est un des antibiotiques non aromatiques des plus importants dans la phytothérapie.

Inula helenium. La racine de l'aunée contient une série d'alantolactones. Se sont des lactones sesquiterpéniques qui forment un complexe d'alantolactones avec les substances d'huile essentielle et un certains polysaccharides dont l'inuline. Tout d'abord les alantolactones ont une activité large spectre contre les bactéries, mycoses et parasites. Le complexe d'alantolactones agit comme mucolytique puissant. L'huile essentielle donne une mucolyse rapide et puissante avec une fluidification du mucus et une activité antibiotique indirecte. Le mucus épaix devient liquide et la croissance des bactéries est ralentie. Une action inhibitrice sur le cancer du poumon a été découverte récemment. Les alantolactones ont aussi des propriétés spasmolytiques sur les muscles lisses des bronches et des intestins.

Primula veris La primevère est un mucolytique important dans la phytothérapie. Les substances principales de la primevère sont la protoprimulagénine A, les phénolglycosides (primvérine et primulévérine) et une huile essentielle qui contient des dérivés de salicylate de méthyle. Les fleurs ont un effet antalgique en cas de maux de tête et un effet calmant en cas d'agitation. La racine possède des propriétés expectorantes, bactériostatiques et antimycosiques.

Rosmarinus officinalis Des trois chémotypes de romarin, c'est celui avec le 1,8-cinéole qui est le plus courant. L'huile essentielle est importante: elle contient le complexe eucalyptol avec le 1,8-cinéole comme agent central qui est entouré par des molécules comme le pinène, bornéol, caryophyllène, camphre, camphène et l'acétate bornylique. Le Romarin est un antiseptique avec des allures antibiotiques. Des études prouvent l'action bactéricide sur le Staphylococcus aureus, Klebsiella, l'Escherichia coli, le Proteus et la Candida. Une action virucide et antimycosique est prouvée. A part l'huile essentielle, le Romarin contient aussi des diterpénoles, entre autre le carnosol, également présent dans la sauge et actif contre les micro-organismes. Les dérivés d'acide de cannelle comme l'acide rosmarinique sont anti-inflammatoires et agissent contre le virus de l'herpès. Les flavonoïdes ont des effets spasmolytiques, anticonvulsifs, hépatoprotecteurs, cholérétiques et cholagogues. Des études récentes ont aussi démontrés des propriétés antimutagènes.

Pimpinella anisum. C'est surtout par son action spasmolytique que l'anis est bénéfique pour le système respiratoire: en cas de bronchite asthmatiforme, asthme, dyspnée et de congestion pulmonaire. L'anis agit également sur le système digestif. Il est carminatif, apéritif, cholagogue et cholérétique. L'activité antispasmodique neuromusculaire résulte dans un effet antalgique et psycho-actif en doses élevées. Le RCC de l'anis est l'anéthol, connu en tant qu'antiseptique.

Indicatie

toux, rhume, bronchite, grippe, asthme.

Gebruik
  • enfants: < 1 an: 3 x 2,5 ml par jour, 1 à 6 ans : 3 x 5 ml, 7 à 12 ans : 3 x 10 ml.

  • adultes: 3 x 15 ml.

Samenstelling

mélasse; extrait fluide 8,5 %: plantain, propolis, guimauve, droséra, échinacée, eucalyptus, réglisse, cassis, sauge, sureau, thym, bouillon blanc, lichen d'Islande, aunée, primevère, romarin; miel de montagne; acide ascorbique ; sorbate de potassium; huile essentielle de thym; huile essentielle d'anis

Contra indicatie

Le sirop contient 0,6% d'extrait de sauge ce qui correspond à 0,002 mg de thuyon par dose journalière de 3 cuillères à soupe par jour (45 ml). Le sirop de propolis convient à des bébés et des femmes enceintes. Grâce à la mélasse et au miel, ce sirop a un goût sucré et est idéal pour y mélanger les composors. Ne convient pas aux diabétiques.

Moins

En savoir plus

Êtes-vous satisfait avec ce produit?

Soyez le premier à partager votre évaluation.

Faire une évaluation

Ce produit apparaît dans les catégories suivantes

Nous utilisons des cookies pour rendre facilement votre expérience de magasinage. En visitant notre site, vous acceptez ces cookies.
Cachez ce message.

Je suis d'accord